Certains appellent les droits de succession la « taxe du deuil ». Au terme d'une vie de travail, le fisc vient rogner les économies gagnées à la sueur de votre front, ce que de nombreux citoyens trouvent injuste.

Il est difficile, voire impossible de calculer soi-même les droits de succession dont devront s’acquitter vos héritiers. Seul le notaire peut effectuer le calcul, une fois rassemblés toutes les données.

Les droits à payer prennent en effet, en compte plusieurs variables (la répartition du patrimoine, les dettes, les liens de parenté, les abattements éventuels, les donations récentes…).

De même le délai d’acquittement des droits de succession varie.

Des cas particuliers se présentent aussi, qui viennent modifier le calcul des droits, comme celui par exemple du cas de biens situés à l’étranger.

Profitez des conseils neutres et avisés de professionnels pour organiser sereinement votre succession sur le plan familial et fiscal et minimiser les taxes.