Tombés au combat en Afghanistan, trois soldats ont reçu un dernier hommage impressionnant. Près de 200 soldats ont exécuté un haka de plus en plus intense autour du cortège funéraire.

Tradition insulaire du Pacifique Sud, la célèbre danse le haka, exprime la passion, la puissance et la force. Elle est véritablement l’identité du peuple Néo-zélandais. Initialement pratiquée pour impressionner l’adversaire, ou motiver les troupes, le haka est aussi une façon d’accueillir les groupes d’invités lors de rencontres, de fêtes de bienvenue, et de cérémonies. 

Dans cette vidéo, les soldats de l’armée Néo-zélandaise rendent un dernier hommage aux trois soldats décédés en Afghanistan le 19 août dernier. Le haka prend alors un tout autre visage.

Cette coutume est également exécutée pour rendre hommage aux défunts lors de funérailles comme c’est le cas dans cette vidéo.

Les images, très impressionnantes et touchantes, nous montre un aspect beaucoup plus solennel, mêlé d’une énergie imposante comme pour accompagner les disparus vers de nouveaux horizons.

 


Ajouter un commentaire

Identifiez-vous ou devenez membre

Derniers commentaires

Why not ?
C'est un superbe rituel. Le haka est l'expression de la force de la puissance face a l'ennemi. mais face à la mort c' est l'expression de la puissance de vie . C'est l'expression de cette rage d'être là encore debout face a la mutilation que vit le groupe en perdant trois des leurs. Si nous pouvions avoir un tel rituel cela permettrait de transcender les émotions et de rugir comme le lion blessé mais toujours debout . merci pour ce partage virginie.